Mondo
LA COVID ET NOUS
Témoignage des élèves de 3ème du collège Albert Camus au Mans
Giulia Costantino | 10 December 2020

Salut à toutes et à tous !

Nous sommes des garçons et des filles de 3ème du collège Albert Camus au Mans, au nord-ouest de la France, et nous voulons vous raconter notre vie de collégiens en ce moment particulier et difficile pour tous.

En France, comme vous le savez peut-être, nous sommes de nouveau en confinement depuis le 30 octobre et au moins pour un mois, mais cette quarantaine est un peu différente de celle de mars-avril derniers. En effet, cette fois-ci, les écoles sont restées ouvertes, comme les supermarchés, les pharmacies et les boulangeries : tout le reste, au contraire, est fermé.

Donc nous étudions normalement au collège tous les jours. Mais nous avons toute une série de nouvelles règles à respecter. Tous les élèves, par exemple, vont à l’école avec un masque pour le matin et un autre pour l’après-midi. En plus, tous les matins, les élèves sont séparés en deux groupes pour entrer à l’école, en fonction des niveaux scolaires au collège (6ème, 5ème, 4ème ou 3ème), et nous entrons par deux portes différentes pour éviter tou rassemblement, même si cela n’est pas toujours respecté. Pour les cours d’EPS nous enlevons nos masques pour courir et pour les exercices qui demandent un grand effort physique, mais nous ne pouvons pas nous changer dans les vestiaires ; et donc, malheureusement, quelques élèves se changent dans les toilettes. Ensuite, en classe, nous utilisons du gel hydroalcolique au début de chaque cours.

Mais la vraie nouveauté, pour nous élèves de collège, est que depuis quelques semaines, nous ne changeons plus de salle de classe à chaque cours mais, au contraire, nous restons presque toujours dans la même salle toute la journée, à part pour les cours de sciences, italien, éducation musicale et arts plastiques. Avant, au contraire, nous changions de salle à chaque heure, parce qu’ au collège nous avons des salles pour chaque matière.

Comme dit précédemment, il y a des situations pour lesquelles les mesures de sécurité sont à minima ou difficiles à appliquer, comme par exemple à la cantine. Nous mangeons à la cantine, séparés en fonction des classes, mais tous ensemble dans le même espace, sans pouvoir garder les distances et, évidemment, sans porter nos masques.

Toutefois, l’école nous permet de rester actifs et de voir nos amis, nos copains de classe, nos professeurs. Mais tout le reste, pour le moment, est interdit. “Tous les cours de sport, dessin ou musique à l’extérieur du collège sont suspendus” dit en effet Thomas, et comme tout le monde en ce moment, nous avons peur et nous inquiétons pour notre santé et celle de nos familles. Ou de “risquer de perdre quelqu’un d’important pour nous” pour citer Yanis et Milo. Mais nous ne lâchons pas, nous nous adaptons à cette nouvelle vague, conscients et prudents et, comme dit Maël “nous ne devons pas permettre à cette pandémie de nous faire perdre l’espoir ni à ceux qui nous entourent!”

Ninon Thomas, Mael Saussereau, Yanis Frai, Milo Bodin,

Alexandre Milovan, Stefan Djordjevic, Thomas Brunet,

Erdogan Yilmaz, Lindsay Olomo, Alain – David Batota Kissala

Commenti
SEGUICI CON
pagina Facebook pagina Twitter profilo Instagram